Grèves, re-grèves, toujours grèves

Je ne répèterai pas les arguments largements diffusés par la majorité de la population française, je me contenterai de confirmer qu’il y en a marre des grèves du 1 / 52ème de la population active qui paralyse les 51/52ème restant.

Pour ceux qui sont hors contexte, je vous rappelle que la plupart des syndicats des sociétés de transports collectifs en France ont lancé un appel à une grève reconductible (indéfiniment) à partir du 14 novembre 2007. Le motif est le désaccord face à une réforme lancée par le gouvernement visant à ramener le nombre d’années de travail des cheminots à 40 ans au lieu des 37,5 auxquels ils ont eu droit jusqu’à aujourd’hui. Cet avantage avait été mis en place pour compenser la pénibilité de leur travail autrefois.

Si cet argument était valable il y a 50 ans, il est absolument irrecevable aujourd’hui pour les raisons qui suivent.

  1. Le cheminot travaille 35h par semaine et pas une minute de plus (chaque minute supplémentaire sera payée plus chère et exonérée d’impôt)
  2. Conduire un train ou un bus n’est plus un travail de force (conduire un metro ou un bus ne nécessite pas d’effort physique particulier)
  3. Les horaires décalés ainsi que le travail pendant les jours fériés ne sont pas propres aux cheminots, il y a également les policiers, les pompiers, les éboueurs, les femmes de ménage, les gérants de commerces de proximité, les agents d’entretiens nocturnes, les serruriers, les agents de sécurité, les boulangers, les restaurateurs, les concierges, les médecins généralistes, les urgentistes, les hôtesses de l’air, les pilotes de ligne, les baggagistes, les hôtesses d’accueil des aéroports, les militaires, les informaticiens, les avocats, les conducteurs de taxi, les comptables, les traders, les chefs d’entreprises … et enfin les étudiants sérieux ; sachant que cette liste est loin d’être exhaustive.

Pour continuer dans l’absurdité, il faut savoir que certaines grèves des transports en commun en Allemagne se contentent de rendre gratuit l’accès aux services de sorte que la société perde de l’argent. Cette forme de grève aurait épargné les millions d’utilisateurs des transports en communs tout en ayant le même pouvoir de persuasion qu’un grève qui bloque tout. En effet, elle gêlerait les rendtrées d’argents des sociétés en limitant les repercussions sur les usagers qui n’ont rien à voir dans le conflit entre les syndicats et les sociétés. Malheuresement, ce genre de mesures subtil est hors de la portée intellectuelle des leaders syndicaux qui préfèrent provoquer un maximum de nuisance afin d’exprimer leur pouvoir et d’asseoir leur influence.

Alors messieurs les cheminots, et surtout les syndicalistes chevronés , je vous adresse sincèrement toute mon antipathie.

Voici un autre article concernant les grèves en France qui vous en dira plus.

Mes petits ArtWorks !

Thibault_cgt

Mon préféré :

Cfdt

Lan Party Sevran – le 23 nov 2007!!!

Petite description sur un de mes passe temps préféré !!

==============

Source : Wikipedia

Étymologie

Le mot LAN party vient de l’anglais, où LAN est l’abréviation de local area network, soit réseau local, et party signifie fête.

Le genre de cet anglicisme n’est pas encore défini dans la langue française. La tendance générale consisterait à dire « un LAN » pour « un réseau » et une « LAN party » ou une « LAN » pour parler d’une fête autour du réseau.

Description

Une LAN party est un rassemblement éphémère au cours duquel un groupe de participants, ayant chacun un ordinateur attribué, joue en réseau local à des jeux vidéo multijoueurs. Ce rassemblement peut durer entre un après-midi et une semaine, mais se déroule généralement du vendredi soir (installation), au dimanche après-midi (remise des récompenses s’il y a).

Les raisons de tels évènements ne sont pas uniquement de pouvoir bénéficier d’un très haut débit pour le jeu. Les participants profitent de ces rassemblements pour rompre la barrière impersonnelle propre aux rencontres sur Internet, et également pour échanger directement des connaissances en informatique.

Sauf dans certains cas particuliers, les joueurs amènent eux-mêmes leur matériel informatique et leurs jeux. Les organisateurs assurent de leur côté la salle, la gestion du réseau et des différents serveurs de jeux.

LAN de différentes tailles

Les très petites lan-party ont lieu le plus souvent chez un particulier, on parle souvent dans ce cas de LAN de garage regroupant une dizaine de joueurs au maximum.

Dès que le nombre de participants devient trop élevé, l’évènement a lieu dans de plus grandes salles (telles que des salles de sports, ou des salles des fêtes communales). En effet, un tel réseau prend assez rapidement beaucoup de place et demande une grande puissance électrique.

Les grandes LAN ont pris une telle envergure qu’il faut souvent distinguer les lan-party dites locales, rassemblant des amateurs du jeu vidéo, et celles professionnelles, qui sont de véritables évènements du sport électronique.

Les jeux pratiqués

Dans le cas de petites lan-party, de nombreux jeux seront testés, commentés, du plus simple Blobby Volley à la dernière sortie vidéo-ludique qui nécessite un ordinateur très récent. Mais les jeux les plus souvent pratiqués dans les lans sont généralement les mêmes que sur Internet, à savoir Counter-Strike, Day_of_Defeat:_Source, Warcraft 3, Pro Evolution Soccer, Quake III Arena, Unreal Tournament 2004, Battelfield 2142, Ennemy Teritory:Quake Wars et beaucoup d’autres jeux.

On distingue en général les jeux simples, type jeux d’arcade, joués en LAN « pour le fun », et les jeux plus importants, avec un côté technique beaucoup plus poussé, mais qui ne comporte malgré tout qu’un petit nombre de facteurs, qu’il est dès lors indispensable de bien maîtriser afin d’avoir un bon niveau de jeu (par exemple, les “strafes” sur le jeu Counter-Strike, qui consistent à se déplacer rapidement à droite et à gauche afin d’éviter un groupement de tirs ; ou bien la technique du “dodge” dans Unreal Tournament, un saut de côté permettant d’éviter les tirs adverses).

Historique

À la fin des années 1980, avant l’apparition de la LAN party, les passionnés d’informatique participaient déjà à des rassemblements internationaux où se tenait des concours de programmation, dans ce qui s’appelle une demo party.

Depuis fin des années 1990, le développement d’une lan-party est bien souvent le même : un groupe de passionnés d’informatique et/ou de jeu vidéo se réunit régulièrement chez un particulier afin de s’affronter sur des jeux vidéo multijoueurs. Puis, petit à petit, l’équipe prend de l’expérience, devient une association organisatrice d’évènements électroniques ou une société et ouvre les portes de ses évènements à d’autres joueurs qu’elle ne connait pas. La lan-party est née.

Aujourd’hui dans le monde

En France

Lan-party pour les amateurs de jeux vidéo

Il y a en moyenne un à deux lan-party d’au moins 100 personnes chaque week-end en France, pour trouver toutes ces lan, il suffit de consulter le calendrier de lan de Actu-Lan. Ces lans peuvent être orientés amusement ou compétition. Les premières ont des tournois peu dotés, et leurs force sont leur ambiance, chaleureuse et conviviale, où l’esprit de compétition est présent mais reste faible, alors que les deuxièmes possèdent des tournois avec du “Cash-Prize” pour attirer les grosses équipes et pimenter la compétition.

Lan-party professionnelle

Organisée par des sociétés et quelques rares associations, ces évènements ont des répercutions à l’échelle nationale et parfois mondiale. On n’y joue plus, on y pratique l’e-sport, ou sport électronique. Les participants n’y sont plus des joueurs, mais des pro-gamers. Les récompenses n’y sont plus des lots, mais des chèques (jusqu’a 120 000 €).

On peut citer par exemple la Lan Arena, qui réunit 1500 joueurs à Paris en 2002 qui permit à la société Ligarena, aujourd’hui Game-Service, de monter une coupe du monde “française”, l’ESWC et qui en 4 ans a su se mettre au niveau des compétitions internationales sud-coréennes et américaines. Il ne faut néanmoins pas oublier que la main-d’œuvre utilisée pour gérer ces compétitions est sélectionnée.

===========

Aller, Maintenant c’est partie pour BF2 :)