Soyons parfaits, soyons anorexiques

 Samedi soir, j’ai découvert un nouveau phénomène dont je ne suspectais même pas l’existence : les pro ana.

Description

Il s’agit d’un mouvement, apparement originaire des états unis (cela est-il si étonnant ?) qui consiste à dire que plus on est maigre, plus on est belle. Jusque la, rien de bien nouveau. Ce qui change c’est que cette règle est poussée à sa limite et se transforme alors en “Plus on est anorexique, plus on est parfaite“. En tant qu’adulte responsable, vous commencez alors à percevoir une forme d’extrémisme sectaire émanant de ces – desormais célèbres – blogs “pro ana” (ana pour anorexie).

Nature du mouvement

En faisant des recherche sur mon moteur de recherche favoris je me rendais compte de l’ampleur du mouvement et surtout du côté radical des propos qui sont tenus par ces ferventes bloggeuses (car il s’agit de femmes en grande majorité) :

1. Si tu n’es pas mince, tu n’es pas attirante.
2. Etre mince est plus important qu’être en bonne santé.
3. Tu dois t’acheter des vêtements étroits, couper tes cheveux, prendre des pillules diurétiques, jeûner,… Faire n’importe quoi qui puisse te rendre plus mince.
4. Tu ne mangeras point sans te sentir coupable.
5. Tu ne mangeras point de nourriture calorique sans te punir après coup.
6. Tu compteras les calories et restreindras tes apports.
7. Ce que dit la balance est le plus important.
8. Perdre du poids est bien / en gagner est mauvais.
9. Tu ne peux jamais être trop mince.
10. Etre mince et ne pas manger sont les signes d’une volonté véritable et de succès.

Source : tropdesang dot aceblog dot fr (je ne souhaite pas promouvoir ce blog d’où l’url à reconstruire)

Sans commentaire.

En plus de ce côté excessif, les blogs pro ana ont tendance à personnifier l’anorexie. Les bloggeuses la tutoient, s’excusent auprès d’elle (l’anorexie – qu’elles nomment affectueusement Ana) lorsqu’elles l’ont déçue (comprenez lorsqu’elles ont fait un écart par rapport au régime drastique qu’elles s’affligent). Cela est d’autant plus inquiétant qu’une bonne partie des “pro ana” sont en fait des adolescentes, fragiles d’esprit et influençables.

Petite anecdote qui illustre le danger que représente ce mouvement : une bloggeuse “pro ana” aurait décédé vers la fin du mois de juillet 2007. Elle aurait commencé son régime à plus de 80 kg au mois de juin, et ne pesait plus que 37kg à son décès, même pas deux mois après. Elle se vantait sur son blog de perdre 1kg par jour, elle a décédé d’une crise cardiaque…

Ma Conclusion

Je voudrais dire qu’une femme maigre et anorexique n’est *pas* attirante. De plus, il n’est pas “rentable” de maigrir avant de mourir car les pompes funèbres ne facturent pas au poids :)

Manitra.net est “WordPress powered” !

Le jour J est donc arrivé ! Après plusieurs mois de “mort” du blog, je décide enfin d’y mettre un peu de contenu. Cette belle démarche s’illustre avant tout par l’utilisation d’un nouveau système de blog qui est WordPress. Pour ceux qui ne le connaissent, WordPress est une application Web permettant de créer un journal publique (WeB Log) qui sera visible par tout le monde sur Internet. Le but de cet article sera de donner mes premières impréssions sur WordPress.

L’installation

L’installation sur un ordinateur personnel se fait sans encombre. La seule étape que j’ai faite à la main est la création de la base de donnée. Une procédure automatisée permet de faire l’initialisation des tables et du fichier de configuration. Notez qu’il est possible de préfixer les nom des tables. Cette tecnhique permettrait d’installer plusieurs blogs sur la même base données.

Gestions des Catégories, des articles et des liens

Pragmatique

La gestion du contenu reste très simple. Il n’est pas necessaire de passer plusieurs heures à créer d’avances ses catégories. L’idée est d’aller droit au but : créer son article. Dans l’ecran qui permet de créer un article, vous pouvez placer un article sous plusieurs catégories. Lors de cette attribution, vous avez la possibilité de rajouter une nouvelle catégorie en restant sur la même page (Ajax).

Complet

Il y a un nombre impréssionnant d’option pour chaque articles (options de discussion, options de sécuritée, options d’accessibilités …) mais l’interface regroupe ces options de manière intélligent :

  • les options sont regroupée par similarité sémantique
  • chaque groupe d’option sont “retractable” pour qu’ils ne prennent pas trop place
  • vous pouvez réorganiser l’ordre dans lequel sont positionnés ces groupe et cet ordre sera conservé pour les prochaines fois

Il faut également noté que les articles sont enregistrés automatiquement au fur et à mesure que vous les rédigez.

Extensibilité

Le point faible des systèmes “grand public” est habituellement l’extensibilité. WordPress a su se démarquer par la simplicité avec laquelle on peut lui ajouter des thèmes (ensemble de visuels permettant de modifier l’aspet du site) et de plug-in (morceau de programme apportant des fonctionnalités supplémentaires). Cette simplicité a permis la création rapide d’une importante communauté de développeurs et d’artistes qui ont contribué à la création de plusieurs milliers de thèmes et de plug-in.

Ma conclusion

J’ai été agréablement surpris par la qualité de WordPress et le recommande à tous ceux qui souhaitent créer leur propre blog.